Présentation

L’Assemblée des femmes tient son Université d’été à La Rochelle les 22 et 23 août prochains. Poursuivant sa volonté de porter les droits des femmes et l’égalité entre les femmes et les hommes auprès des instances politiques, cette université s’intitule « Les temps des femmes, de la gauche et des réformes ». Elle est ouverte à toutes les femmes et tous les hommes de progrès.

Quand le mouvement féministe rencontre la gauche, quelles réformes deviennent possibles ?

3 mois après la constitution d’un nouveau gouvernement, quelles priorités pour les droits des femmes et l’égalité à l’aune de ce nouveau contexte politique ? comment enfin passer aux actes ?

Ministres, parlementaires, chercheur-e-s, représentant-e-s associatifs, syndicaux, praticien-ne-s de l’égalité femmes/hommes.. échangeront sur ces enjeux pour construire les conquêtes féministes de demain.

Tables rondes sur l’éducation non sexiste, sur la lutte contre le temps partiel, sur l’abolition de la prostitution, projection, librairie féministe, soirée festive : participez à ces deux journées de réflexion en toute convivialité.

Programme - Intervenant-es - Associations - Informations pratiques - Comptes rendus

Mercredi 22 AOÛT 

 

9H30- ACCUEIL DES PARTICIPANT-E-S

10H00- OUVERTURE DE L’UNIVERSITE D’ETE 2012

  • Maxime Bono, Maire de la Rochelle
  • Françoise Meynard, Vice-présidente de la Région Poitou-Charentes
  • Danielle Bousquet, Présidente de l’AdF

10H30-11H30- SEANCE INTRODUCTIVE

– Le temps d’une politique publique : Yvette Roudy, ancienne Ministre, Présidente d’honneur et fondatrice de l’AdF

– La parité, un objectif autant qu’un moyen : Françoise Durand, Vice-présidente de l’AdF

  • 11H45-12H30- PREALABLE
  • Aujourd’hui, l’exigence d’un projet féministe, avec quelles priorités ? 
  • – Le féminisme et être féministe en 2012 : Caroline de Haas, AdF
  • – Présentation des 3 priorités de l’AdF pour 2012/2013 par Danielle Bousquet, Présidente de l’AdF
  • 12H45-14H00-Déjeuner
  • 14H00-16H30- PROSTITUTION: quelle stratégie de mobilisation pour l’adoption rapide d’une loi abolitionniste ? 
  • Table ronde présidée par Danielle Bousquet avec:
  • – Thalia Breton, Présidente d’Osez le féminisme !
  • – Patric Jean, co-fondateur du réseau « Zéro Macho, des hommes contre la prostitution »
  • – Laurence Rossignol, Sénatrice PS de l’Oise
  • – Grégoire Théry, Secrétaire général du Mouvement du Nid
  • 16H30-18H00-Projection du documentaire « Remue-ménage dans la sous-traitance »
  • 19H30Soirée festive au Casino (sur inscription)
  • JEUDI 23 AOÛT

 

9H30- ACCUEIL DES PARTICIPANT-E-S

  • 10H00-12H30-TEMPS PARTIELS : Comment lever cet obstacle majeur à l’autonomie des femmes ? 
  • Table-ronde présidée par Geneviève Couraud avec:
  • – Gaëlle Abily, Vice-présidente de la Région Bretagne
  • – Michèle Chay, membre du burau confédéral et Secrétaire générale de la fédération Commerce et Services de la CGT
  • – Catherine Coutelle, Députée PS de la Vienne, Présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale
  • – Séverine Lemière, Présidente du FIT, « Une femme un toit »
  • – Rachel Silvera, économiste, experte française du réseau « Genre et emploi » de la Commission Européenne
  • 12H30-14H00- Déjeuner
  • 14H00-16H30- EDUCATION NON SEXISTE: Comment actionner enfin ce levier de changement ? 
  • Table ronde présidée par Romain Sabathier avec:
  • – Sylvie Cromer, sociologue, Université Lille II, spécialiste des représentations du féminin et du masculin dans les manuels scolaires et la littérature enfantine
  • – Christine Mauget, membre du bureau national du Planning familial
  • – Gaël Pasquier, Directeur d’une école maternelle et doctorant en sciences de l’éducation
  • – Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale
  • – George Pau-Langevin, Ministre de la Réussite éducative

16H30-17H30- Les temps nouveaux de l’Assemblée des femmes : féminisme et pouvoir

Danielle Bousquet ouvre la séquence, avant un temps d’échange avec Najat Vallaud-Belkacem, Ministre aux droits des Femmes

  • 17H30-18H00- CLOTURE

Télécharger le programme en PDF :programme.pdf

Intervenant-es

    • Ministres

  • Najat Vallaud-Belkacem,Ministre aux droits des femmes

    Diplomée de Sciences Po, elle exerce d’abord en tant que juriste dans un cabinet d’avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation. Élue en mars 2004, conseillère régionale Rhône-Alpes sur la liste de Jean-Jack Queyranne, elle est présidente de la commission culture.

    Elle devient chargée de mission auprès de Gérard Collomb, Sénateur-maire de Lyon, en Janvier 2003. Chargée des questions de société au Parti Socialiste, elle se prononce en faveur de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couple de même sexe.

    En 2007, elle est porte-parole de Ségolène Royal pour l’élection Présidentielle, puis de nouveau en mars 2009 en vue de la primaire Présidentielle socialiste de 2011. François Hollande la nomme porte-parole de sa campagne présidentielle en novembre 2011. Lors de la constitution du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, elle est nommée ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement. Dès son arrivée au Ministère, elle s’inscrit dans l’héritage politique et féministe de la première Ministre aux droits des femmes, Yvette Roudy et témoigne d’un grand intérêt pour l’action menée par les associations féministes. Ses premières prises de position en faveur de l’abolition de la prostitution ou la création d’un Observatoire national sur les violences et son engagement dans le vote d’une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel, sont d’ailleurs saluées et soutenues par les féministes.

    Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale

    Agrégé et docteur en philosophie, Vincent Peillon est professeur de 1984 à 1997 dans plusieurs établissements et à différents niveaux. Il est élu en 1997 député de la Somme dans la troisième circonscription (région du Vimeu). En 2000, il devient le Porte-parole du Parti socialiste, sous la direction de François Hollande. Il fut député européen de 2004 à 2012.

    Pendant la campagne présidentielle de François Hollande aux élections présidentielles, il est en charge du pôle « éducation, enseignement supérieur, recherche, formation tout au long de la vie et jeunesse ». Le 16 mai 2012, il est nommé Ministre de l’Education nationale dans le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

    George Pau-Langevin, Ministre de la Réussite Educative

    Ministre déléguée chargée de la Réussite éducative auprès du Ministre de l’Education nationale, George Pau-Langevin est née en Guadeloupe, et a suivi des études de droit et de lettres avant de devenir avocate au barreau de Paris. Sa longue expérience militante à la tête du MRAP contre le racisme et pour les droits des étrangers, a forgé chez elle de solides convictions en faveur de l’égalité et de l’universalisme. Au sein du Parti socialiste elle a gravi un à un les échelons en étant élue successivement conseillère municipale du 20ème arrondissement, conseillère régionale d’Ile de France, membre du Bureau national du Parti socialiste puis Secrétaire nationale aux droits de l’homme. En 2007 elle fait son entrée au Palais Bourbon en tant que Députée du 20ème arrondissement de Paris. Amie de longue date de l’Assemblée des Femmes, son engagement pour les droits des femmes ne s’est jamais démenti. 

  • Hélène Conway-Mouret

  • A la tête pendant quatorze ans du département des langues du Dublin Institute of Technology, elle est élue sénatrice le 25 septembre 2011 sur la liste PS-EELV « La France est notre pays, le monde est notre avenir ». Féministe de longue date, elle intègrera au Sénat la délégation aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes.  Elle est nommée ministre déléguée chargée des Français de l’étranger dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault II le 21 juin 2012.

    • Parlementaires et élu-e-s

    Françoise Mesnard,Vice-présidente de la Région Poitou-Charentes

    Médecin du travail, elle devient Conseillère régionale en charge des questions de santé en 2002. Deux ans plus tard, elle obtient la Vice-Présidence du Conseil Régional du Poitou-Charentes. Elle y est aujourd’hui en charge de la Commission Education-Formation-Enseignement supérieur. Elle a toujours milité pour que la santé au travail soit valorisée dans un projet politique concret.

    Maxime Bono, Maire de la Rochelle

    D’abord conseiller culturel à la ville de La Rochelle (1983), il devient conseiller général de Charente-Maritime et premier adjoint de Michel Crépeau, auquel il succède en 1999 pour ses mandats de maire et de député. Il est réélu en 2001 et 2007, maire de La Rochelle et en 2002 et 2008, député de la première circonscription de la Charente-Maritime. Il est également Président de la Communauté d’agglomération.

    Laurence Rossignol, Sénatrice PS de l’Oise

    Elue Sénatrice de l’Oise en 2011, Laurence Rossignol est également Vice-présidente de la Région Picardie où elle est élue depuis 1988, Secrétaire Nationale du Parti Socialiste chargée de l’environnement. De 1999 à 2004, elle a siegé au Conseil Economique et Social. De 2006 à 2008, elle fut Secrétaire nationale aux droits des femmes du Parti socialiste après un engagement féministe de longue date, débuté dans les années 70 au sein du MLF.

    Gaëlle Abily, Vice-Présidente de la Région Bretagne

    Féministe convaincue, elle est également adjointe au Maire de Brest, en charge de l’égalité des droits et de l’innovation sociale. Dans ce cadre, elle mène la politique régionale en faveur de l’égalité et a notamment participé à l’organisation de la 3ème Biennale de l’égalité femmes-hommes à Saint Malo en décembre 2011.

    Catherine Coutelle, Députée PS de la Vienne, Présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale

    Enseignante/formatrice de formation, elle devient conseillère municipale de Poitiers en charge de la politique des quartiers en 1986. Elle a occupé des postes de direction dans le milieu socioculturel et hospitalier puisqu’elle exerce la fonction d’admnistratrice du CHU de Poitiers entre 2001 et 2008. Députée depuis 2007, elle se consacre exclusivement à ses activités de parlementaire depuis 2008. Très engagée sur les questions des droits des femmes, elle préside aujourd’hui la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes.

    • Chercheur-e-s

    Rachel Silvera, économiste, experte française du réseau « Genre et emploi » de la Commission européenne

    Rachel Silvera est membre du comité de rédaction de la revue Travail, genre et sociétés
et experte française du réseau « Genre et Emploi » de la Commission européenne (Bureau Égalité des chances). Ses centres d’intérêt portent sur les inégalités de genre sur le marché du travail et notamment les inégalités de salaires, les politiques de l’emploi, la réduction du temps de travail, le gender mainstreaming (« l’approche intégrée du genre ») dans les stratégies syndicales, la comparaison européenne.

    Sylvie Cromer, Sociologue, Université Lille II

    Sylvie Cromer lie d’emblée ses recherches à une utilité sociale. Après une carrière de professeure de littérature dans l’enseignement secondaire et d’attachée de direction dans le secteur privé, c’est à partir de son expérience militante contre les violences faites aux femmes au travail, qu’elle est devenue sociologue. Elle mène d’ailleurs des travaux en cours sur les violences de genre. Aujourd’hui maîtresse de conférences à l’Université Lille II, elle est spécialiste des représentations du féminin et du masculin dans les manuels scolaires, la littérature et la presse jeunesse ou les spectacles pour le jeune public, après avoir notamment travaillé sur cette question dans le cadre de l’association européenne « Du côté des filles ».

    Gaël Pasquier, Directeur d’une école maternelle et doctorant en sciences de l’éducation

    Professeur des écoles et directeur d’une école maternelle dans le Val-de-Marne. Il mène actuellement un doctorat, sous la direction de Nicole Mosconi, consacré aux enseignantes et aux enseignants de l’école primaire (maternelle et élémentaire) travaillant sur l’égalité des sexes et/ou des sexualités avec leurs élèves. Son travail cherche à savoir ce que ces enseignant-e-s mettent en place dans leur classe, les outils qu’ils-elles utilisent, les valeurs qu’ils-elles transmettent tout en tenant compte de la manière dont ils-elles perçoivent leur action.

    • Représentant-e-s associatif-ve-s et syndicalistes

    Christine Mauget, membre du bureau national du Planning Familial

    Membre du bureau national du Planning familial. Cette association, présente partout en France, promeut une « éducation sexualisée » auprès des jeunes soulignant que la sexualité est un construit social que Le Planning Familial veut questionner sous l’angle des rapports inégalitaires entre les femmes et les hommes. Leurs interventions dans les établissements scolaires interrogent les stéréotypes, les préjugés et les représentations que peuvent avoir les enfants sur les rapports entre les sexes et les sexualités en partant de ce que disent les enfants. L’éducation sexualisée exige une approche globale, intégrée, pour voir les choses avec des lunettes différentes. Elle doit permettre d’aborder la sexualité dans une approche globale et positive, et non seulement sous l’angle des risques (IST, SIDA, grossesses non désirées..).

    Patric Jean, co-fondateur du réseau “Zéro Macho, des hommes contre la prostitution”

    Avant de devenir cinéaste et producteur, Patric Jean fut professeur de français.  Ce citoyen engagé qui travaille entre la Belgique et la France, inscrit ses films dans des thèmes comme le féminisme, les questions sociales, la prison. Il a notamment réalisé « La Domination masculine » en 2009. Particulièrement engagé dans le combat pour l’abolition de la prostitution, il a co-fondé le réseau  « Zéro Macho, des hommes contre la prostitution » dont il est porte-parole.

    Thalia Breton, Présidente d’Osez le Féminisme !

    27 ans, son engagement syndical et mutualiste l’a conduit au féminisme. Partie prenante des débuts de l’association Osez le féminisme ! en 2009, elle est porte-parole de cette association qui compte aujourd’hui plus de 20 antennes en région et à l’étranger. OLF sortait en avril 2011 un dossier spécial de son journal consacré à la prostitution, et est membre du réseau Abolition 2012.

    Grégoire Théry, Secrétaire Général du Mouvement du Nid

    Militant abolitionniste et pro-féministe. Secrétaire général du Mouvement du Nid – France depuis 2007 (fonction d’administrateur bénévole)

    Présent dans 32 villes françaises, le Mouvement du Nid soutient les personnes prostituées et lutte contre le système prostitueur. Membre des réseaux Zéromacho et La Meute. Spécialiste des politiques européennes et de defense des droits humains: représentant permanent de la FIDH auprès de l’Union européenne de 2006 à 2012.

    Séverine Lemière, Présidente de l’association “FIT une Femme un Toit”

    Présidente de l’association « FIT, une femme, un toit », cette association féministe et laique, existant depuis plus de 40 ans, gère un centre d’hébergement et de réinsertion sociale à Paris qui héberge et accompagne 60 jeunes femmes (18-25 ans) isolées, précaires et de plus en plus souvent victimes de violences. Séverine Lemière est par ailleurs maitresse de conférences à l’IUT Paris Descartes, chercheuse sur le thème de l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes.

    Michèle Chay, Membre du bureau confédéral et Secrétaire générale de la fédération Commerce et Services de la CGT

    • Assemblée des Femmes

    Danielle Bousquet, Présidente de l’Assemblée des Femmes

    Militante féministe de longue date, Danielle Bousquet a commencé par militer au Planning familial, dont elle fut Présidente dans les Côtes-d’Armor jusqu’en 1980, avant de rentrer en politique en étant élue députée en 1997, 2002 et 2007. Entre 2009 et 2010, elle a été vice-présidente de l’Assemblée nationale. Son bilan de parlementaire recèle un nombre important d’avancées pour les droits des femmes et l’égalité : rapporteure de la loi sur l’IVG et de la loi sur la pilule du lendemain aux débuts des années 2000, présidente de la mission sur les violences faites aux femmes qui a débouché sur la loi du 9 juillet 2010, ou plus récemment présidente de la mission sur la prostitution en France dont le rapport d’information est sorti en avril 2011 et qui a déjà débouché sur le vote d’une résolution parlementaire réaffirmant la position abolitionniste de la France, résolution votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 6 décembre 2011.

    Yvette Roudy, Présidente d’honneur fondatrice de l’Assemblée des Femmes

    Traductrice puis journaliste, Simone de Beauvoir la décrivait comme une « lutteuse ». Elle n’a toujours cessé de porter haut les droits des femmes et le féminisme auprès du Parti socialiste. Elue députée européenne de 1979 à 1984, députée de Lisieux de 1986 à 1993 puis de 1997 à 2002, elle fut également maire de Lisieux de 1989 à 2001. Première Ministre des droits des femmes en France (1981-1986) auprès de François Mitterand, son nom est notamment associé à la loi du 13 juillet 1983 sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Elle a également permis le remboursement de l’IVG et la démocratisation de la contraception par des campagnes d’information à destination de tous les territoires. Elle fonde l’Assemblée des Femmes en 1992.

    Françoise Durand, Vice-présidente de l’Assemblée des femmes.

    Professeure d’histoire, ancienne conseillère de Paris, son expérience politique l’a conduite au féminisme. Fondatrice de l’Assemblée des Femmes aux côtés d’Yvette Roudy en 1992, elle fut une cheville ouvrière du combat pour la parité. Elle est à l’origine du 1er amendement voté demandant la parité dans les assemblées élues lorsqu’elle était présente dans les instances dirigeantes de la fédération du Parti socialiste de Paris.

    Caroline De Haas, Fondatrice d’Osez le Féminisme !, membre de l’Assemblee des Femmes, elle est aujourd’hui chargée des politiques féministes auprès de la Ministre aux droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

 

Association

 

FEMINISTES EN MOUVEMENT

Le collectif des Féministes en mouvements est né en 2011 de la volonté de plusieurs associations de s’unir pour organiser des rencontres d’été, puis un grand évènement d’interpellation des candidates et candidats à l’élection présidentielle à la Cigale, le 7 mars 2012. Un ouvrage collectif a également été publié : le « Manifeste des Féministes en mouvements ».

http://www.feministesenmouvements.fr/

FIT – Une femme, un toit

FIT est une association féministe qui héberge, via son CHRS “Les UniversElles”, des femmes, de 18 à 25 ans, isolées, précaires et souvent victimes de violences. Elle participe à toute action contre les violences et les discriminations faites aux femmes et est adhérente de la FNSF.

http://www.associationFIT.org / rf.oo1563645826danaw1563645826@300t1563645826ifa1563645826  / 01.44.54.87.90

MOUVEMENT DU NID

Le Mouvement du Nid a pour but d’agir sur les causes et les conséquences de la prostitution en vue de sa disparition. Ses actions principales sont la rencontre et l’accompagnement des personnes en situation de prostitution, la prévention auprès des jeunes et la sensibilisation des acteurs sociaux et du grand public.

www.mouvementdunid.org / gro.d1563645826inudt1563645826nemev1563645826uom@l1563645826anoit1563645826andin1563645826

OSEZ LE FEMINISME !

Association universaliste, laïque et progressiste créée en 2009, OLF a pour objectifs  de dénoncer la persistance des inégalités femmes-hommes dans tous les domaines et de contribuer à les éradiquer. OLF publie un journal et mène régulièrement des campagnes auprès du grand public

www.osezlefeminisme.fr / rf.em1563645826sinim1563645826efelz1563645826eso@t1563645826catno1563645826c1563645826

PLANNING FAMILIAL

Mouvement féministe, d’éducation populaire de 71 associations (hexagone et DOM), il milite depuis 1956 pour le droit des femmes à disposer de leur corps, contre leurs oppressions spécifiques et inscrit son action pour une société fondée sur l’égalité des droits et des chances, la laïcité et la lutte contre toutes les violences.

www.planning-familial.org / gro.l1563645826ailim1563645826af-gn1563645826innal1563645826p@fpf1563645826m1563645826

ZéroMacho

Zéromacho est un réseau international d’hommes de tous pays, âges, origines et conditions qui disent publiquement NON au machisme, en particulier sous sa forme extrême qu’est la prostitution.

http://zeromacho.eu/

Informations pratiques

Comment s’inscrire ?

Il est encore temps de vous inscrire à l’Université d’été 2012 à la Rochelle. Cela vous prendra cinq minutes en suivant les 3 étapes suivantes :

– cliquez ICI

– remplissez le formulaire d’inscription qui se présentera à vous

– puis téléchargez le bulletin d’inscription à renvoyer par voie postale : bulletin_dinscription.pdf

Les frais d’inscription incluent, outre la possibilité d’assister à l’intégralité des débats des deux jours, les deux déjeuners des 22 et 23 août et l’envoi du DVD de l’Université d’été.

Tarifs : 60€ pour la durée de l’Université/ 30€ pour la journée/15€ pour la demie-journée

Tarifs jeunes et précaires (jusqu’à 30 ans, étudiant-e-s, chômeur-se-s): 20€ pour la durée de l’Université/10€ pour la journée/ 5€ pour la demie-journée

Où et quand ?

L’Université d’été aura lieu les 22 et 23 août.

Les débats, la projection et la soirée festive auront lieu à:

Salle de l’oratoire, 6 bis rue Albert 1er

17000 LA ROCHELLE

Où dormir ?

Vous trouverez une liste indicative d’hébergements sur La Rochelle en page 2 du bulletin d’inscription.

Le site de l’Office de tourisme de La Rochelle propose également diverses options de logement : http://www.larochelletourisme.com/ou-dormir

Du covoiturage ?

Vous pourrez découvrir au lien suivant les possibilités de covoiturage qui s’offrent à vous, que vous ayez une place en voiture ou que vous recherchiez des personnes pour partager votre trajet : http://agenda.covoiturage.fr//universite-ete/8490-universite-d-ete-2012-de-l-assemblee-des-femmes

 

Pour nous contacter

Ecrivez à :  moc.l1563645826iamg@1563645826semme1563645826fsede1563645826elbme1563645826ssa1563645826

 

Comptes rendus

 

Intervention d’Yvette Roudy, Présidente d’honneur et fondatrice de l’Assemblée des Femmes, à l’occasion des 20 ans de l’association: « Le temps des femmes, le temps de la politique »: texte_y.roudy_.pdf

Intervention de Françoise Durand, Co-fondatrice de l’Assemblée des Femmes, « La parité politique »: parite_fd.pdf

Hommage à Renée Dufourt par Yvette Roudy: hommage_a_renee_dufourt.pdf

Table ronde du Jeudi 23 Août, 10h00-12h30: « Temps partiels: comment lever cet obstacle majeur à l’autonomie des femmes? »

– Intervention de Gaëlle Abily, Vice-présidente de la région Bretagne: g.abily_temps_partiels_23082012.pdf

Table ronde du Jeudi 23 Août, 14h00-16h30: « Education non sexiste: comment actionner enfin ce levier du changement »

– Introduction par Romain Sabathier, Assemblée des Femmes: r.sabathier-_introduction.pdf

– Intervention de Christine Mauget, membre du Bureau national du Planning Familial: « Comment l’éducation à la sexualité contribue à actionner le levier du changement en matière d’éducation non sexiste ? » c._mauget_education_a_la_sexualite.pdf