Par ce communiqué nous regrettons vivement que, dans la 1ère circonscription de Charente Maritime, le candidat de gauche arrivé en deuxième position décide de ne pas se désister en faveur de la candidate de gauche arrivée devant lui.

En se maintenant, il prend le risque d'empêcher une femme de gauche d'entrer à l'Assemblée nationale. Alors que l'Assemblée sortante ne comptait que 109 femmes pour 447 hommes, cette décision est un nouveau coup porté à la parité.

Yvette ROUDY et Danielle BOUSQUET