L'Assemblée des femmes, historiquement fondée sur la lutte pour la parité, salue les récentes évolutions au sein du PS qui vont dans le sens d'une meilleure représentation politique des femmes à égalité avec les hommes. Le PS, à l'instar du Gouvernement, se met enfin sur les rails d'une stricte parité de ses instances (bureau national et secrétariat national).

Et au-delà, le PS semble vouloir prendre en compte l'égalité entre les femmes et les hommes au sérieux et de manière transversale. Preuve en est, la nomination d'Adeline Hazan, Maire de Reims et dont l'engagement féministe est reconnue, au poste de Secrétaire nationale aux Droits des femmes, et, fait nouveau, comme Conseillère auprès du 1er Secrétaire, Harlem Désir, en charge de la parité. 

Espérons par ailleurs, que la création d'une organisation "Féminisme et Socialisme" contribue à transformer le PS d'un parti féministe dans ses statuts à un parti féministe au quotidien.

Néanmoins, l'Assemblée des femmes se montrera très vigilante concernant les effets concrets de ces annonces. Il faudra par exemple regarder de près les chiffres de la parité au niveau des fédérations, aussi bien en ce qui concerne les secrétaires de section que les premiers secrétaires fédéraux.

Enfin, il est déjà grand temps pour le PS de préparer la prochaine étape: les municipales. Il ne tient plus qu'à ses dirigeants de promouvoir et d'instaurer la parité réelle au niveau des têtes de listes qui seront présentées !