APPEL POUR LA CREATION D’UNE MISSION D’INTERET GENERAL
adressé à Madame Agnès Buzyn Ministre des solidarités et de la santé
La Rochelle le 14 octobre 2018

Les conséquences des violences faites aux femmes sur la santé des victimes sont désormais largement connues et reconnues. Ces conséquences peuvent être physiques et psychiques et avoir d’importantes répercussions sur l’ensemble du parcours de vie de la victime. Les violences sexistes et sexuelles sont non seulement un problème de société, mais surtout un problème de santé publique majeur. Faut-il encore rappeler les chiffres noirs des violences faites aux femmes ?
– En France, une femme décède tous les trois jours des coups de son conjoint1
14,5% des femmes ont été victimes d’agression sexuelle au cours de leur vie2
225 000 femmes ont été victimes de violences physique et/ou sexuelle par leur conjoint ou ex conjoint en 20163
84000 femmes sont victimes de viols ou tentatives par an4
91% des viols ou tentatives sont perpétrés par des proches5
– Près de 200 millions de femmes ont été victimes d’excision, 53000 femmes excisées vivent en France6
720 millions de filles sont victimes de mariages précoces dans le monde dont 1 sur 3 avant 15 ans7

Face à de tels constats, nous saluons l’engagement du Président de la République le 25 novembre 2017 en matière de lutte contre les violences faites aux femmes.
Des structures se sont engagées dans la prise en charge physique et psychique des victimes de violences sexistes et sexuelles. La Maison des femmes de Saint-Denis est l’une d’entre elles. Chaque jour, ce sont quelques 50 femmes qui poussent la porte de cette maison accueillant en son sein planning familial, médecins, psychologues ou encore sexologues.

Le principe ? Réunir en un seul lieu tout ce dont ont besoin les femmes pour sortir du cycle des violences.
Financée principalement par des fondations privées, ce sont près de 600 000 euros que la fondatrice, la gynécologue Ghada Hatem, doit trouver chaque année.
Aussi, l’Assemblée des Femmes réunie ce jour dans son Université d’Automne, adresse à Madame la Ministre de la santé cet appel afin de créer pour les structures du type « Maison des Femmes », telle que celle de Saint-Denis, une Mission d’Intérêt Général qui donnerait la possibilité de percevoir une aide de l’État. Comme toutes les MIG, cette mission s’inscrirait dans un cadre juridique fixant des critères précis pour évaluer la réalité de cette mission et son bon accomplissement.

 

1 Source ministère de l’Intérieur
2 Source enquête VIRAGE de l’INED
3 Source MIPROF
4 Source : enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012-2017 – INSEE-ONDRP. Ces chiffres sont des moyennes obtenues à partir des résultats des enquêtes 2012 à 2017)
5 idem
6 Source : observatoire national des violences faites aux femmes
7 Source UNICEF (Girl summit)

Télécharger l’Appel en PDF